18 juillet 2012

L'étonnante expédition des genevois dans le pacifique en 4 épisodes - [4 ème épisode et fin]

19 - PA102636.JPGL'association Polynésienne "Te ui tama no ragnivavae" (signification en français - projet pour la jeune génération de l'île de Raivavae) a accueilli ses premiers écotouristes genevois.

[4 ème épisode et fin]

Partis depuis Genève le dimanche 16 septembre les premiers écotouristes de notre région ont séjourné un mois sur lîle paradisiaque de Raivavae dans l'archipel des Australes (650 km de Tahiti) et ne sont pas prêts d'oublier leur voyage...

[...Mais c'est aussi à l'occasion des nombreuses fêtes et de repas que nos genevois, envoutés par les rythmes des toere et des pahu, charmés par les danses et les chants ont pu réellement apprécié et participé à la joie collective des polynésiens. C’est ainsi que des moments très intenses de bonheur et d’euphorie ont été échangés lors des shows organisés par les différents districts en liesse...]

Suite....


Immersion dans l'authentique Raivavae – Les marae - La découverte des sites naturels - Les motu – Le mont Hiro -

Que l’on soit à pied, à vélo, en bateau ou bien en avion, ce qui frappe le visiteur de l’île Raivavae en premier, ce sont les sites naturels.

Des paysages extraordinaires, ils n’ont en jamais vu comme ceux de Raivavae déclarent Vreny et Gérard un couple de grands voyageurs qui, au bout d’un mois de séjour sont encore chaque jour éblouis (Article «Nouvelles de Tahiti» http://internet-web-office.net/wordpress1/wp-content/uploads/2011/10/Les-Nouvelles-de-Tahiti-Mardi-18-octobre-2011-Des-ecotouristes-heureux-a-Raivavae.jpg )

Sa montagne, comme une dentelle qui brode le ciel et la terre et dont les pics accrochent le regard, ses motu, enchâssés dans la barrière corallienne brisant les vagues venant de l’océan Pacifique, son gigantesque et magnifique lagon, l’île de Raivavae se dessine au fur et à mesure de la promenade en bateau et ne se découvre pas forcément d’un simple coup d’œil à l’arrivée en avion et il faut bien un mois voire plus pour découvrir toutes ces merveilles.

C’est ce que les genevois ont fait durant leur séjour sur l’île, et parmi les nombreuses activités proposées, les sites naturels de Raivavae se sont imposés tout simplement.

C’est ainsi que les marae, anciens lieux de cultes encore très présents dans l’esprit des raivavae ont été découverts, que les motu ont été explorés et que des nuitées ont été organisées, et que parmi les autres sites naturels nombreux, le Mont Hiro a été gravi laissant découvrir depuis son sommet les panoramas extraordinairement beaux et grandioses du lagon, des motu, de la barrière de corail et puis, tout autour à 360º l’immensité du pacifique à perte de vue. [8 ème cadre de photos]

 


22 - P9270991.JPG11 - l1070586.jpg

02 - Ballade sur les motu 3.JPG08 - PA041640.JPG01 - PA102567.JPG

 

 

 

 

 

14 - PA051712.JPG17 - PA102632.JPG23 - Raivavae 271.JPG

 

 

 

[8 ème cadre de photos]


 

En conclusion, et si vous souhaitez soutenir ce projet d'écotourisme et ce tourisme particulier, venez donc passer un mois à Raivavae.

Les raisons pour venir sont nombreuses, pour commencer, votre satisfaction personnelle d’aller passer des vacances dans un tel endroit, ensuite un besoin particulier d’entrer en contact avec des populations différentes de celles que l’on connaît, proprement dit, la curiosité des autres et encore la volonté de préserver sur cette terre des lieux ou des populations vivent en totale osmose avec leur environnement.

Les erreurs à ne pas commettre, venir à Raivavae alors que vous cherchez le tourisme de Bora Bora mais que vous n’en avez simplement pas les moyens financiers car même si les lieux sont aussi beaux à Raivavae qu’à Bora Bora l’humanité de la population de Raivavae, sa chaleur et sa simplicité ne peuvent absolument pas se confondre avec les prestations de luxe d’un palace: chacun ses goûts, chacun ses quêtes.

Ce qu’il ne faudrait pas, c'est aussi aller à Raivavae uniquement pour profiter de ses plages de corail de son lagon turquoise et de ses poissons multicolores. Raivavae bien entendu offre cela mais plus encore car elle veut partager avec vous le mode de vie de ses habitants, la simplicité et la richesse humaine de ses repas et de ses fêtes.

Si vous êtes donc capable d’identifier et de vous intéresser à la vie d’un peuple vivant largement en autarcie et en totale adéquation avec son environnement préservé, Raivavae est la destination qui vous correspond et qui vous comblera bien au-delà de toutes vos espérances.

Jean-Luc Baron et Pierre Bucheli

 

[9 ème cadre de photos] Le départ, l'envie de revenir....

02 - pa142929.jpg03 - pa152963.jpg07 - pa153004.jpg08 - pa153009.jpg12 - pa153017.jpg

 

 

 

 

14 - Photo de groupe à Mahanatoa.JPG

 

 

 

 

 

 

 


Pour l'association polynésienne "te ui tama no ragnivavae" de l'île de Raivavae

Le journal polynésien télévisé de TNTV du lundi 19 septembre 2011

http://internet-web-office.net/wordpress1/?p=914

 

 


Commentaires sur L'étonnante expédition des genevois dans le pacifique en 4 épisodes - [4 ème épisode et fin]

Nouveau commentaire